Conférence et accord-cadre entre FSA ULaval et la Bourse régionale des valeurs mobilières

Première rangée : Bernard Garnier (vice-recteur aux études et aux activités internationales), Edoh Kossi Amenounve (directeur général de la BBRVM) et Michel Gendron (doyen). Deuxième rangée : Nicole Lacasse (vice-rectrice adjointe aux études et aux activités internationales), Bruno Déry (président et chef de la direction du Collège des administrateurs de sociétés) et Issouf Soumaré (directeur des relations internationales).

Première rangée : Bernard Garnier (vice-recteur aux études et aux activités internationales), Edoh Kossi Amenounve (directeur général de la BBRVM) et Michel Gendron (doyen). Deuxième rangée : Nicole Lacasse (vice-rectrice adjointe aux études et aux activités internationales), Bruno Déry (président et chef de la direction du Collège des administrateurs de sociétés) et Issouf Soumaré (directeur des relations internationales).

Le lundi 16 mai 2016, près d’une quarantaine de personnes, dont des professeurs et des étudiants, ont assisté à une conférence d’Edoh Kossi Amenounve, directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières et du Dépositaire central / Banque de règlement, au Carré des affaires FSA ULaval-Banque Nationale.

Titulaire d’un doctorat en sciences de l’administration, option finance, de l’Université Laval, il a abordé les questions de développement des marchés de capitaux en Afrique et les opportunités pour les investisseurs étrangers.

La conférence a été suivie de la signature d’un accord-cadre entre la Faculté et la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) pour collaboration de recherche et de formation dans le domaine de la gouvernance.

Cet événement a été organisé par le Laboratoire d’ingénierie financière de l’Université Laval (LABIFUL) et le Département de finance, assurance et immobilier de FSA ULaval.

Séminaire du fonds Conrad-Leblanc

 

De gauche à droite : Philippe Grégoire, Issouf Soumaré, Marie-Claude Beaulieu, John V. Duca, Van Son Lai et Stéphane Chrétien.

De gauche à droite : Philippe Grégoire, Issouf Soumaré, Marie-Claude Beaulieu, John V. Duca, Van Son Lai et Stéphane Chrétien.

Le 1er avril 2016, près d’une centaine de participants dont plus d’un tiers provenant du milieu de la pratique, sont venus assister à une demi-journée mettant en vedette deux personnalités de haute notoriété. Le thème de cet événement consistait à présenter différentes théories qui expliquent les raisons d’agir des banques centrales qui supportent le comportement de prise de risque des méga-banques.

 Ayant pour titre “A Theory of How and Why Central-Bank Culture Supports Predatory Risk-Taking at MegaBanks”, Edward J. Kane, Ph.D, professeur au Boston College, a insisté sur les aspects sociaux et réglementaires. Ayant pour titre “Macro-Prudential Regulation and Real Estate”, John V. Duca, Ph.D, vice-président et directeur de recherche associé à la Federal Reserve Bank of Dallas, a, quant à lui, présenté le contexte de la crise immobilière résidentielle  et commerciale comme cadre de référence.

 Ce séminaire a été réalisé en partenariat avec le Département de finance, assurance et immobilier de FSA ULaval, la Chaire RBC en innovations financières, la Chaire d’assurance et de services financiers l’Industrielle Alliance, la Chaire du Groupe Investors en planification financière, la Chaire de recherche en gouvernance de sociétés, l’École d’actuariat de FSG ULaval, le LABIFUL et les salles des marchés Carmand-Normand et Jean-Turmel.

Présentation d’Edward J. Kane                                Présentation de John  V. Duca

Une quarantaine de participants à la conférence annuelle du LABIFUL

IMG_1417Le vendredi 11 mars 2016 se tenait la traditionnelle conférence annuelle du Laboratoire d’ingénierie financière de l’Université Laval (LABIFUL).

Cette année, l’événement avait pour thème principal : « Points de vue d’experts en négociation d’options et gestion des risques » avec deux présentations :

 

  • « Négociation d’options sur actions, perspective côté vendeur » par Olivier Lussier, Directeur, Produits dérivés – Actions, Banque Nationale du Canada
  • « Tail Risk Hedging » par Sébastien Jacques, Analyste principal, Risque de marché, Investissement PSP 

Au total, une quarantaine de participants provenant de divers milieux de la finance et de l’assurance à Québec ont assisté aux différentes présentations de la demi-journée.

Organisé par le LABIFUL, l’événement comptait plusieurs partenaires qui ont contribué à rendre cet événement possible, soit le Fonds Conrad-Leblanc, le Département de finance, assurance et immobilier, la Chaire RBC en innovations financières, la Chaire d’assurance et de services financiers L’Industrielle-Alliance, la Chaire Groupe Investors en planification financière, et les Salles des marchés Carmand-Normand et Jean-Turmel.

Présentation d’Olivier Lussier
Présentation de Sébastien Jacques

 

Conférence du Fonds Conrad-Leblanc : « Systemic Risk versus Financial Regulation: Is more Better? »

fonds_conrad_avril_2015

À l’initiative du gestionnaire du Fonds Conrad-Leblanc (FCL), le professeur Van Son Lai, FSA ULaval avait le plaisir d’accueillir le 10 avril dernier Dr Paul H. Kupiec, Résident Scholar à l’American Enterprise Institute (AEI) de Washington D.C. aux États-Unis. On compte presque 90 personnes à ce séminaire du FCL, outre la communauté FSA-ULaval, on trouve des participants du Ministère des Finances du Québec, de l’Autorité des marchés financiers, de la Régie des rentes du Québec, de Revenu Québec, du Cercle de la finance internationale de Montréal, de l’Industrielle Alliance, de State Street Ltée et d’Agri-Marché.

Dans un contexte de post-crise financière, Dr Kupiec est venu discuter des récents changements dans le secteur financier, de la supervision et de la réglementation, plus particulièrement, du contrôle étendu qu’exerce le gouvernement sur la gestion des grandes institutions financières versus les perspectives de croissance économique.

Au dire de Dr Kupiec, dans le cadre de la refonte de la réglementation financière mondiale, les gouvernements et les régulateurs n’ont jamais été tenu de définir clairement les concepts de la « stabilité financière » ou de « risque systémique ». Ceci a créé une ambiguïté qui a facilité l’imposition d’innombrables nouveaux règlements ne tenant pas compte des coûts en termes de perte de croissance économique, ou encore, de la nécessité de démontrer clairement les avantages de la réglementation supplémentaire.

Ce séminaire Fonds Conrad Leblanc a été rendu possible grâce à de nombreux partenaires : le Département de finance, assurance et immobilier, la Chaire d’assurance et de services financiers L’Industrielle-Alliance, la Chaire Groupe Investors en planification financière, la Chaire RBC en innovations financières, le LABIFUL et les salles des marchés Carmand-Normand et Jean-Turmel.

Présentation de Dr Kupiec (PDF, 2737 ko)

L’économiste sénior du FMI rencontre les régulateurs, les professeurs et les étudiants en finance lors d’un séminaire du Fonds Conrad-Leblanc

Le 4 avril 2014, le Fonds Conrad-Leblanc recevait à FSA ULaval M. Jorge Chan-Lau, Ph. D. (Columbia), économiste sénior du Fonds Monétaire International, l’invité du professeur Van Son Lai, gestionnaire du Fonds Conrad-Leblanc. Sa conférence « From measuring and understanding systemic risk to the new financial stability agenda », a attiré plus de 90 personnes. En plus de la communauté FSA-ULaval, on trouve des participants de l’Industrielle Alliance, l’Autorité des marchés financiers, l’Institut de finance mathématique de Montréal (IFM2), la Direction de l’actuariat et de l’expertise en placements de la Commission administrative des régimes de retraite et d’assurances et d’Agri-Marché.

S’inspirant de la crise financière de 2007-2008, M. Chan-Lau croit que l’importance n’est plus à la gestion des risques et à la réglementation financière mais plutôt à la mesure et à la compréhension des risques venant des interactions complexes entre les institutions financières et les marchés. Sa conférence présentait plusieurs méthodes et outils pratiques de mesure et traitait des initiatives réglementaires visant à réduire les risques et à sauvegarder le système financier.

M. Chan-Lau est un expert dans l’analyse quantitative du risque, dans les liens macro- financiers et dans les marches émergents. Il vient de publier en 2013 aux éditions Risk Books le livre « Systemic Risk Assessment and Oversight ».

14 mars 2014 – Conférences sur la gestion des risques des régimes de retraite et sur l’assurance hypothécaire.

Le 14 mars dernier, à l’invitation du professeur Van Son Lai, gestionnaire du Fonds Conrad-Leblanc et co-directeur du LABIFUL, FSA ULaval recevait Mme Mary Hardy, professeure en gestion des risques de l’Université de Waterloo, et M. Phelim Boyle, professeur en finance à la School of Business and Economics de l’Université Wilfrid-Laurier, également à Waterloo, en Ontario. Plus de 80 personnes étaient venus entendre ces deux sommités dans leur domaine. Parmi eux, 25 actuaires, plusieurs gens d’affaires (AMF, Desjardins, Industrielle Alliance, Agri-Marché, KPMG, Deloitte, SSQ, Morneau Shepell, etc.), professeurs et étudiants de FSA ULaval, de l’École d’actuariat et du Département d’économique ont participé aux discussions et partagé leurs réflexions.

  • Fellow de la Society of Actuaries et de l’Institute of Actuaries, et Chartered Enterprise Risk Analyst, Mme Hardy présentait de façon vulgarisée quelques résultats de recherche sur les risques et les avantages de trois modèles hybrides de fonds de retraite, le Cash Balance, le Floor Offset et le Target Benefit. Le but de la présentation était d’évaluer les risques potentiels de chacun et la façon de gérer ces risques afin de réduire les problèmes.
  • La conférence de M. Phelim Boyle portait, quant à elle, sur les modèles d’assurance hypothécaire. Fellow de l’Institute of Actuaries et du Canadian Institute of Actuaries, récipiendaire du 2005 Sungard/IAFE Financial Engineer of the Year Award et de la Centennial Gold Medal de l’International Actuarial Association, M Boyle a abordé l’assurance hypothécaire, la structure de marché, les modèles de contrat, les risques moraux et la gestion des risques, tout en rappelant l’importance d’une gestion prudente des risques et des leçons de la récente crise.

Cette journée a été rendue possible grâce à de nombreux partenaires : le Département de finance, assurance et immobilier, la Chaire d’assurance et de services financiers L’Industrielle-Alliance, la Chaire Groupe Investors en planification financière, la Chaire RBC en innovations financières, l’École de comptabilité, l’École d’actuariat, le LABIFUL et les salles des marchés Carmand-Normand et Jean-Turmel.

Télécharger les présentations

Présentation de Mme Mary Hardy                                                   Présentation de M. Phelim Boyle

Reconnaissance de la portée du livre « Stochastic Simulations and Applications in Finance with MATLAB Programs » de Huynh, Lai et Soumaré

De nombreux étudiants, académiciens  et praticiens ont prodigué d’éloges aux professeurs  Huynh, H.T., V.S. Lai et I. Soumaré (HLS) de l’Université Laval, co-auteurs du livre « Stochastic Simulations and Applications in Finance with MATLAB Programs » (Wiley) depuis sa parution. D’autres professeurs de renom  ont adopté ce livre comme texte de base pour leurs cours nommant  HLS dans leurs plans de cours, e.g., S. Rachev, http://www.ams.sunysb.edu/~rachev/

Récemment, la Society of Actuaries (SOA) a inclus HLS dans la liste des livres obligatoires pour les examens requis pour l’obtention du  prestigieux titre de FSA (Fellow of the Society of Actuaries).
http://www.soa.org/files/edu/edu-2013-fall-fsa-books.pdf

C’est une reconnaissance remarquable pour les professeurs Lai, Soumaré et  Huynh.